Menu
Language
DE EN FR
burckhardtpartner

Tourisme & Restauration

Concours nouvel Hôtel 5 étoiles, Résidence et Spa, Engelberg

Cinq pavillons dans un parc  
Les cinq nouveaux bâtiments de l’Hôtel, du Spa et de la Résidence sont disposés comme des pavillons dans un grand parc. L’Hôtel rayonne sur son environnement, les chambres situées sur les quatre façades captent les vues sur les sommets montagneux. Le nouvel hôtel, ainsi composé de deux corps de bâtiment de styles différents - l’un historique, l’autre contemporain - profite de cette complémentarité en termes d’offre et d’image. Une distance respectable entre les deux, un socle unifié, des volumétries similaires, la correspondance de l’attique contemporain et de la toiture XIXe sont autant d’éléments qui jouent de cette dualité. Le Spa, ancré dans la terre, émerge sous la forme d’un pavillon, profitant du côté naturel du parc. Les trois bâtiments de la Résidence bénéficient de l’orientation sud, sur le parc. Ensemble, ils forment le nouveau complexe hôtelier du Kurpark, identifiable comme un tout unitaire et cohérent. 

Image et matérialité  
L’enveloppe du nouveau complexe, constituée de verre et d’acier inoxydable poli, reflète l’entourage naturel (parc et montagnes) pour mieux s’insérer dans ce contexte patrimonial immédiat. Cet aspect cristallin se réfère à deux images de la nature en montagne. La première est celle du cristal de roche, rupestre et précieux à la fois, il possède à lui seul toutes les qualités physiques de transparence. La seconde s’inspire des phénomènes atmosphériques de montagne : mélange entre la blancheur opaque du brouillard (jour-blanc), la clarté cristalline du ciel et le scintillement intense du soleil. Cette image extérieure d’un hôtel contemporain, transparent et lumineux, est contrebalancée par son traitement architectural intérieur. Celui-ci fait place à une atmosphère chaleureuse, ambrée, boisée ou cuivrée. Cette ambiance fait écho à toute la mythologie du chalet de montagne : feu de cheminée, chaudron de cuivre, épicéas résineux ou encore tavillons de bois sec. Déclinaison de toutes ces matières pour le traitement des espaces communs et de circulation. Le Spa, partiellement enterré, exploite l’aspect sous terrain du lieu, le traitement intérieur se réfère à la roche et aux sources d’eau naturelles. 

Lumière zénithale filtrante au travers de claustras, vapeur chaude, aspérité de la pierre et brillance de l’eau. 

Maître d'ouvrage
Han's Europe AG, Engelberg

Périod
2012 – 2012

Concours
2ème prix